Allemand @ Créteil

Compréhension orale au baccalauréat

18 / 06 / 2012 | Nils Haldenwang
L’épreuve de compréhension orale peut être organisée à partir du mois de février de l’année de terminale, dans l’établissement. 
Les supports sont choisis par les professeurs de l’établissement. 
Pour la correction, les professeurs disposent de deux grilles d’évaluation différentes, selon le statut de la langue (LV1 ou LV2). La différenciation des supports entre LV1 et LV2 n’est pas obligatoire, mais elle devrait faciliter la tâche des élèves de LV2. 
Si l’ensemble des élèves passent au même moment l’épreuve sur un même support, cela permet de limiter le nombre de sujets. Si le nombre d’élèves concernés oblige à organiser cette épreuve en plusieurs vagues, il convient de veiller à ce que les élèves ne puissent pas communiquer entre les épreuves. Il est également nécessaire de prévoir des sujets supplémentaires pour organiser une éventuelle épreuve de remplacement en cas d’absence d’élèves. Un travail en équipe est recommandé, tant pour la recherche des enregistrements, que pour les ajustements techniques à opérer. Une mutualisation entre établissements voisins peut être envisagée, surtout lorsqu’un enseignant est seul dans sa discipline. Dans tous les cas, il convient de veiller aux règles de confidentialité propres à tout sujet d’examen.
 

Type d’enregistrements et déroulement de l’épreuve

L’enregistrement (audio ou vidéo, d’une minute trente maximum) est un document inconnu, mais en relation avec les thèmes traités dans l’année et les notions du programme. Il doit permettre d’évaluer le niveau de compétence atteint par chaque élève, de A1 à B1 ou B2, selon le statut de la langue. Il doit être suffisamment structuré, dans une langue standard, avec des informations factuelles et l’expression d’un (de) point(s) de vue sur le sujet abordé. Le lexique employé est un facteur important pour la compréhension et on veillera à ce qu’il ne constitue pas une entrave. Il ne doit pas s’agir d’un texte écrit qui serait lu. Dans le cas d’un dialogue, les voix des protagonistes doivent être facilement identifiables. On évitera la présence de trop nombreux noms propres qui pourraient constituer des obstacles, tout comme les bruits de fond qui pourraient gêner l’écoute et, en particulier, la perception des mots-clés.
Le document ne doit pas figurer dans les manuels scolaires. Le titre est indiqué aux candidats.
 
Après 3 écoutes, séparées chacune d’une minute, le candidat dispose de 10 minutes pour rendre compte par écrit en français de ce qu’il a compris. Il est prudent de rappeler en début d’épreuve et de noter dans la salle que le compte-rendu doit être rédigé en français et non dans la langue étrangère. Pour procéder à l’évaluation, il conviendra d’établir à partir des descripteurs de la grille fournie dans le B.O. une grille de correction adaptée au document entendu. Le compte-rendu en français, que l’élève a très peu de temps pour effectuer, doit être considéré comme un simple outil d’évaluation et non comme un exercice formel.
 
Il conviendra d’être attentif à la qualité des conditions matérielles de passation (matériels utilisés, acoustique de salle).
 

Comment trouver des ressources audio ?

Le site SIENE (Service d’Information sur l’Edition Numérique Educative) est le fruit d’un vaste travail collaboratif mené avec l’Inspection générale et les réseaux académiques. Cette banque de données propose dans la plupart des langues enseignées des ressources de qualité classées, lorsque cela est possible, par rapport aux niveaux du CECRL.
La rubrique « Ressources pour enseigner » du site s’avérera particulièrement utile pour sélectionner vos ressources audio. Elle comprend :
Les ressources ne posent pas de problème légal d’utilisation lorsqu’elles sont utilisées en classe. Certains sites permettent le téléchargement de leurs ressources, à la demande ou sur abonnement (Les différents droits d’utilisation sont signalés sur le site).
⇒ Voir la structure détaillée du site SIENE
 

Comment récupérer et modifier un fichier audio ?

De nombreux sites permettent de télécharger les ressources audio ou vidéo, voire de s’abonner gratuitement à un podcast pour un téléchargement automatique des émissions souhaitées. Il suffit pour cela d’installer sur son ordinateur un lecteur de flux RSS (par exemple iTunes ou Noopod).

⇒ S’abonner à un podcast avec iTunes 

⇒ S’abonner à un podcast avec Noopod

Il est également possible de récupérer des vidéos diffusées en streaming avec le logiciel gratuit Realplayer 11. Une fois que vous l’aurez installé, vous n’aurez plus qu’à passer avec la souris sur la vidéo que vous souhaitez enregistrer pour voir apparaître une barre vous proposant de la télécharger.

Après avoir enregistré la vidéo sur votre disque dur, vous pouvez en extraire la bande son avec le lecteur audio et vidéo libre et gratuit VLC (Fiche technique). 

Si vous souhaitez modifier votre fichier audio (découper ...), nous vous recommandons d’utiliser le logiciel libre et gratuit Audacity (Fiche technique).